Dormez plus, vivez mieux avec Bultex

Le sommeil des Français est en déclin. Plus d’un tiers dort moins de 6h et la moyenne quotidienne (6h42) est passée en-deçà des 7h minimales recommandées*. Or le sommeil est un facteur essentiel d’équilibre psychologique et de récupération physique et mentale. Pour le préserver, il faut comprendre ses mécanismes et identifier ses perturbateurs.

Un, deux, trois sommeils

Avant tout, faisons une anatomie du sommeil. Chaque cycle de sommeil dure environ 90 à 100 minutes et une nuit va en comporter 4 à 6, selon la durée du repos. Durant le 1er cycle, on va passer de l’endormissement au sommeil léger (env. 20 minutes), puis du sommeil lent profond au sommeil paradoxal. La première moitié du sommeil est particulièrement riche en sommeil lent profond, alors que la seconde moitié est essentiellement constituée d’une alternance sommeil léger/sommeil paradoxal.

1/ Le Sommeil Léger : Stade de transition entre éveil et sommeil. État de semi-conscience où le dormeur n’a pas l’impression de dormir, il somnole. C’est le sommeil de la sieste.

2/ Le Sommeil Lent Profond : Stade de sommeil confirmé. Phase essentielle à la récupération qui permet au corps de faire un reset et de se détoxifier. Il favorise la consolidation de la mémoire, des souvenirs et des connaissances.

3/ Le Sommeil Paradoxal : Stade dit « des rêves ». Phase identifiée tardivement (1959) grâce à l’observation de… chats. Atonie complète du corps et cerveau actif, seuls les yeux bougent. C’est le sommeil de la dilution des émotions et de la mémoire procédurale (apprentissage…)

Pour une bonne nuit de sommeil, l’équation parfaite est d’avoir une phase de sommeil profond plus importante que celle du sommeil léger.

Le nerf de la guerre pour Bultex : les micros réveils !

Ennemis insoupçonnés, les micro-réveils nous privent en moyenne de 51 minutes de sommeil par nuit*. Inconfort, literie inadaptée, température inappropriée, mouvements de l’autre, agitation, etc., les causes d’un micro-réveil peuvent peuvent être multiples et souvent liés à des mouvements dont nous n’avons pas conscience. Ils altèrent la qualité du repos avec des conséquences pouvant impacter le quotidien : rupture du cycle de sommeil, altération du repos, dégradation de la récupération physique et nerveuse…

Nos équipes développement et produit chez Bultex l’ont compris depuis longtemps et œuvre sans relâche à l’optimisation de vos nuits. Pour contrer ce nuisible nocturne, nous avons décidé de créer et breveté une matière particulière : notre matière BULTEX nano. En apportant au corps le soutien dont il a besoin pour se détendre totalement et en absorbant ses mouvements les plus infimes, la matière BULTEX nano va limiter les changements de position et les éveils nocturnes. La technicité et la résilience incomparables de cette matière permettent de mieux accompagner les mouvements du corps et de le soutenir tout au long de la nuit, limitant de fait les micro-réveils (tout savoir sur les bienfaits de cette notre matière, c’est par ici).

 

Résultat : ce maintient parfait qu’apporte notre matière BULTEX nano permet d’offrir aux dormeurs 21 minutes supplémentaires de sommeil**, soit une moyenne de 7h03 de repos par nuit.
Avec moins de microréveils (jusqu’à -25% en moins par rapport aux non-équipés BULTEX**) et plus de sommeil profond, la qualité du repos et de la récupération est meilleure. Un gain qui se ressent au quotidien en termes d’énergie, d’efficacité et d’humeur. Et qui fait toute la différence.

 

Si quelque chose vous micro-réveille, ça ne viendra pas de votre literie !

 

Résultat : ce maintient parfait qu’apporte notre matière BULTEX nano permet d’offrir aux dormeurs 21 minutes supplémentaires de sommeil*, soit une moyenne de 7h03 de repos par nuit.
Avec moins de microréveils (jusqu’à -25% en moins par rapport aux non-équipés BULTEX**) et plus de sommeil profond, la qualité du repos et de la récupération est meilleure. Un gain qui se ressent au quotidien en termes d’énergie, d’efficacité et d’humeur. Et qui fait toute la différence.

 

 

*Bulletin épidémiologique hebdomadaire – BEH Mars 2019 / Enquête sur le sommeil des Français – 3001 personnes interrogées – Iligo – Février 2018
**Pré-étude sur la résilience – European Sleep Center – Septembre 2020