Paroles d'expert

Comment aménager
sa chambre ?

Interview de Valérie Laporte-Volatier, Coach et décoratrice d’intérieur. Les techniques favorisant un sommeil...

– Publié le 15 septembre 2015 dans La revue scientifique –

Quelle ambiance donner à une chambre à coucher pour favoriser le sommeil ?

On dort mieux dans une pièce dont l’atmosphère respecte les 3 critères suivants : calme, obscurité et bonne température.
Pour diminuer le bruit, je conseille d’installer du double vitrage et si possible d’établir sa chambre loin des pièces bruyantes comme la cuisine et le salon.
Contre la lumière, l’idéal est de s’équiper de volets qui plongent la pièce dans une pénombre propice à l’endormissement. Stores ou rideaux avec un doublage occultant peuvent être une alternative. On oublie souvent l’importance du choix de l’éclairage dans sa chambre. Il faut au moins 2 sources de lumière :

  • une générale, pour les activités de ménage et de rangement,
  • une seconde, dirigée vers le chevet pour préparer au sommeil.

Petite astuce : combiner ces 2 éclairages grâce à un variateur d’intensité.
La température idéale d’une chambre avoisine les 18 °C, afin que celle du corps reste stable. Je recommande donc l’achat d’un thermomètre. Il est également important de renouveler l’air de la chambre en l’aérant au moins 15 minutes par jour.Comment choisir le meilleur emplacement pour un lit ?

Il est conseillé d’installer un lit loin du radiateur à cause de la chaleur, et des portes et fenêtres pour les courants d’air. En suivant ces 2 consignes, le mur qui accueillera la tête de lit s’impose souvent de lui-même. Par ailleurs, le lit d’un couple doit être accessible des 2 côtés pour ne pas se sentir à l’étroit. De plus, il existe de nombreux principes Feng-Shui que chacun est libre de suivre. Par exemple : éviter la présence d’un miroir et de plantes vertes.

Concernant la décoration, existe-t-il des couleurs et des matières à bannir dans une chambre ?

L’important est de créer un environnement harmonieux qui participe au plaisir d’aller se coucher.
En théorie, les couleurs chaudes et vives sont stimulantes et donc néfastes pour le sommeil. Cependant il faut nuancer leur influence car leur perception reste subjective. Si on aime ces couleurs, il ne faut pas s’en priver ! Par exemple, on peut peindre le mur de la tête de lit car on ne le voit pas quand on est allongé.
Il faut davantage faire attention aux matières lorsqu’on choisit sa literie. En ligne de mire : les allergies. Attention aux plumes d’oie ou de canard pour les couettes et oreillers. A contrario, les couettes synthétiques ou en matières végétales comme le bambou sont non-allergènes. J’apporte également un soin particulier au choix d’une parure de lit, élément de décoration important, en privilégiant le coton ou le lin. Et si on n’a pas de gros moyens, un seul achat suffit : un beau dessus de lit qui, assorti de quelques coussins, s’accordera avec la décoration de votre chambre.

Que conseillez-vous pour le mobilier ?

Dans une chambre, il faut privilégier les rangements. En effet, l’endormissement est favorisé quand l’esprit n’est pas pollué par le désordre. Par exemple, les tables de chevets permettent de retrouver ses affaires personnelles (lampe, réveil, livre…) et ainsi de se sentir en confiance pour aller dormir. Si on manque de place, les têtes de lit avec systèmes de rangements intégrés sont conseillées. En plus de leur rôle fonctionnel, elles sont un élément décoratif dans l’air du temps.

Un dernier conseil pour optimiser l’aménagement d’une chambre ?

La chambre doit être dédiée au sommeil. Il faut éviter toute activité qui participe à la stimulation de l’esprit au lieu de favoriser son repos : télévision, ordinateur, dossiers de travail…
Si l’on ne dispose pas d’assez de place, quelques astuces déco permettent de créer un véritable coin nuit. Il faut par exemple réduire au maximum l’espace occupé par votre travail. On peut investir dans un secrétaire : une fois fermé, on ne pense plus à travailler !